Le jeudi 6 mai 2021 aux FAM Les Cerisiers et Les Vergers, Simon Wicart est venu sur le site rencontrer le public de la Bellangerie. 

Simon WICART       

A l’origine, le souhait de Simon Wicart est de partager une expérience de marche à travers un échange tout au long (ou partie) de son périple, avec des publics variés (origine, âge, etc.), notamment avec des publics dits « empêchés » ou « éloignés », parmi lesquels les publics en situation de handicap.
Le dispositif l’Art et La Manière a souhaité pouvoir travailler avec lui en lui permettant de rencontrer des personnes de différents établissements de l’Adapei.

Simon WICART 2 - Présentation du sac à dos     

 

Le but de cette rencontre à la Bellangerie était de présenter, avant son départ, son projet de voyage pédestre sur 6 à 8 mois au départ de Tours pour aller jusqu’à Athènes. A 14 heures, il a commencé par la présentation de son sac, de son matériel et il a poursuivi par le déroulement de son voyage atypique. Les résidents ont  posé des questions à Simon sur son matériel et sont partis à ses côtés pour une randonnée pédestre autour du site sur Vouvray.


Simon a bien préparé son itinéraire sur onze pays : 5 200 kilomètres, 210 000 mètres de dénivelés positifs. Pour rallier Athènes depuis Tours, la durée estimée s’élève à 255 jours. Onze pays seront traversés : la France, la Suisse, le Liechtenstein, l’Autriche, l’Italie, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, l’Albanie et enfin, la Grèce.
A partir du vendredi 7 mai 2021 (date de son départ), il se donne entre six et huit mois de marche, presqu’autant de nuits à la belle étoile, en bivouac ou refuge non-gardé, cinq mille deux cents kilomètres à arpenter sur deux cent dix mille mètres de dénivelés positifs. Au départ, comme le dit Simon : « ma  bien aimée ville de Tours, à l’arrivée, la très antique ville d’Athènes ». Au programme, des itinéraires de Grande Randonnées françaises, la Via Alpina, la via Dinarica, et d’autres sentiers moins connus aux confins des pays Balkans. Les résidents des FAM étaient stupéfaits et admiratifs car certains parcourent 5 kilomètres avec Adrien, éducateur sportif à la Bellangerie. 
 
Dans un petit coin de son sac, un carnet, un crayon, et un appareil photo argentique. Au retour, un récit d’aventures illustré. Onze cultures signifient autant de langues et dialectes et bien plus encore d’opinions, de gastronomie, de rites et religions qu’il souhaite partager avec les résidents dans une communication asynchrone permettant une réflexion entre les messages pour les deux parties.
Simon, ne désire pas d’engagement politique, juste un récit photographique ; une manière de s’évader et de voyager pour les personnes qui correspondront avec lui. 
 
 Simon WICART 2    Simon WICART - ESAT LES TISSANDIERS

                                                      Jeunes de l'IME Les Tilleuls                                                                                                                              Travailleurs de l'ESAT Les Tissandiers

Après les résidents de la Bellangerie, Simon retrouvera sur son chemin une équipe de jeunes de l’IME Les Tilleuls sur les bords du Cher le vendredi 7 mai. Le mardi 11 mai, Simon a donné rendez-vous à l’ESAT Les Tissandiers le matin et aux jeunes de l’IME Les Althéas l’après-midi du côté de Selles-sur-Cher.

Les FAM de la Bellangerie sont maintenant dans l’attente de la première lettre de Simon ! Qui nous l’espérons pourra mener son périple jusqu’au bout !
 
Simon, nous te souhaitons un très beau voyage et de belles aventures !